Interview : Olivier JOUBERT

  • 7 septembre 2020
  • 1

Récemment débarqué sur les courses de Run Archery, Olivier Joubert du club de Bonneville fait parti des ces athlètes mordus de tir à l’arc grâce au Run-Archery.

En deux ans à peine, la fusée savoyarde s’est déjà fait un nom dans le milieu du Run-Archery de par ses résultats mais pas que…
Rencontre avec l’homme au chapeau orange : cool, talentueux et solaire.

1/ Olivier peux tu te présenter à nos lecteurs :
« Bonjour, je m’appelle Olivier j’ai 35ans, je suis animateur enfance depuis peu et auparavant j’étais technicien en traitements thermiques de formation.
Parisien, expatrié depuis 13 ans dans la « Yaute » (Haute Savoie) j’étais d’abord grimpeur, j’ai continué en ajoutant un peu de ballon rond, et surtout beaucoup de course à pied avec quelques beaux résultats (17’22 au 5km, 33’41 au 10km). En 2018 j’ai commencé le tir à l’arc dans ma ville de Bonneville au sein des Archers du Faucigny, avec des compétitions débutants bien sympas 😅
Grâce à un ami coureur et ancien archer j’entends rapidement parlé du Run Archery, subtile alliance de 2 sports que je pratique ! Forcément, je suis tenté de m’y mettre.
Après une première découverte à Sucy en brie en mai 2018,  je gagne celle de Pérols et finit 3ème de l’étape du Run-Archery Tour à Guilers, pour terminer finalement 4ème du classement final 2019.
Entre temps j’ai poursuivi l’aventure encore plus loin en allant vivre une superbe expérience européenne avec 2 encourageantes 7èmes places.
En 2020 une seule étape du Tour a été disputée ; je suis content de ma progression d’une place : 3ème ex æquo avec une belle victoire sur le 4x1000m de l’incontournable Run-Archery de France ! »

2/ Comment es tu arrivé à pratiquer le tir à l’arc ?
« J’avais fait un mini stage d’été quand j’étais ado. J’avais aimé même si je me souviens que ça m’avait marqué le bras 😅
Ce n’est qu’il y a 5/6 ans lors d’une sorte de forum des associations que j’ai eu l’envie de m’y remettre après un court essai concluant, mais c’était trop tard pour cette saison, plus de place à Bonneville. C’est donc lors du forum des sports de 2018 où je tenais le stand d’athlétisme, que j’ai vu celui du tir à l’arc ! Et voilà le début d’une aventure ! Et je n’avais pas la moindre idée de la tournure qu’elle allait prendre. »

3/ Quelles sont les valeurs et compétences nécessaires pour prendre du plaisir en Run-Archery ?
« A mon avis, il faut avant tout aimer mélanger 2 disciplines très différentes, passer d’un effort physique à une concentration et un calme olympien en quelques secondes. Le tout sans trop se prendre au sérieux entre les manches ou pendant, selon ce que l’on vise. Ce n’est que du sport après tout, mais ça permet de vivre de sacrés moments de vie et mon intégration dans cette famille s’est fait très rapidement et naturellement, c’est vraiment chouette ! »

 

4/Quelles sont tes ambitions pour l’avenir ?
« J’aimerais déjà que l’on puisse reprendre le cours normal de la vie, pour pouvoir faire une saison sportive pleine, et ainsi pouvoir confirmer en compétition les progrès perçus à l’entraînement et continuer à batailler avec les jeunes et les moins jeunes qui eux aussi progressent. J’espère aussi pouvoir de nouveau me confronter aux meilleurs européens avec le collectif France, revivre l’expérience de la coupe d’Europe avec tout ce que l’on a vécu autour, ça serait top ! »

5/Un mot singulier à l’attention des lecteur :
« Le plaisir avant tout! Je pense que c’est primordial, quelque soit le domaine, de se faire plaisir. Parce que dans le sport comme dans le travail, être confronté à une ou des situations difficiles sans y prendre de plaisir, c’est que l’on se trompe de voie. »

1 Commentaire

  1. Nicolas Rifaut dit :

    super initiative ! on vous encourage tous à y participer sous le soleil du sud !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *