Interview : Anne PALOUX

  • 15 juillet 2018
  • 3

Elle est partout où il y a du Run-Archery ! compétitrice, organisatrice, team leader, on ne peut pas passer à coté d’Anne PALOUX quand on parle de Run-Archery. Débordante d’énergie, disponible et motivée, Anne est l’exemple type « du bénévole qui fait tourner la baraque ».

Rencontre avec celle qui a déjà réussit à poser sa patte sur une discipline en pleine construction notamment grâce à son rôle d’Organisatrice du Run-Archery Tour 2018.

Question 1 – « Anne , présente toi, quel est ton parcours, tes objectif, etc… »

J’ai découvert le Tir à l’arc lors de ma première année à la Fac. A la fin de mes études, j’ai voulu me trouver une activité sportive orientée loisirs. Dans ma ville il y a une Compagnie de Tir à l’arc donc je m’y suis inscrite.

En 2015 j’ai vu de la pub pour le Run Archery de Veneux : cela combinait la course à pied que je pratiquais avant mes études et le tir à l’arc mon sport actuel. J’ai fait quelques footings avant la compétition de Veneux. L’objectif était de simplement pouvoir terminer ce Run Archery.

Objectif atteint ! A l’issu de ce Run Archery, Nicolas Rifaut a demandé qui serait intéressé pour se voir régulièrement et pratiquer de manière collective. Voilà l’aventure Run Archery était lancée !

Aujourd’hui mes objectifs sont de retrouver une pratique sportive orientée compétition/performance et d’avoir un niveau correct en course à pied et tir à l’arc. On remet en place les fondamentaux techniques.

Question 2 : « Quel est ton rôle au sein de la communauté du Run-Archery ? »

Au sein de la communauté de Run archery, j’ai divers rôles. Le tout premier est un rôle de pratiquant. Afin d’avoir une structure d’entraînement adaptée au Run Archery, je suis un des membres fondateurs du tout premier et unique club en France 100% dédié à la discipline : le Run Archery Club de Sucy en Brie.

Ensuite il m’a été donné l’opportunité de participer au développement de notre discipline. Je fais donc partie de la commission Run Archery au sein de la FFTA. Nous avons reconnu officiellement la discipline. Nous avons écrit le tout premier règlement français. Maintenant nous travaillons sur les différentes formations et axes de développement.

J’aide à l’organisation des diverses compétitions françaises pour accompagner les clubs dans la découverte de cette discipline.

Toujours dans le but de promouvoir le Run Archery, je suis le Community Manager de Run Archery France.

Et le dernier rôle que je joue est celui de « capitaine d’équipe » en organisant la logistique de nos différents déplacements en France ou à l’international et les éventuelles sélections en Coupe d’Europe.

Question 3 : « Quelles sont tes plus grandes satisfactions en Run-Archery ? »

Sur le plan personnel, j’ai deux grandes satisfactions. L’une est sur le fait d’avoir repris une vie sportive avec des objectifs, des entrainements, une hygiène de vie, …. L’autre est nos résultats en Coupe d’Europe sur le relais Femme dont le plus beau à ce jour est celui de 2016 à l’Insep où nous avons fait la course « parfaite » le moment où il le fallait. (l’équipe composée d’Anne PALOUX, Gaelle DOUCHEZ et Léa OUDET avait pris la médaille d’argent suite à un finish au sprint !)

Sur le plan du développement, ce qui me réjouis c’est de voir l’essor de notre discipline, de voir les gens qui s’amusent en pratiquant, de voir qu’une communauté est née avec de la camaraderie, de la convivialité, de l’émulation, des souvenirs, des fous rires. Bref une bande de potes à l’échelon national est née !

En tant que Capitaine d’équipe, je suis impressionnée par le niveau général européen qui ne cesse de s’élever. Cette année j’ai été marquée par la percée de Lucas Naveteur dans la catégorie Scratch Homme (et aussi ses France FITA). J’admire la faculté d’Olivier Demichel a coché un évènement sportif dans son calendrier, se préparer et répondre présent le jour J. Il voulait gagner la Coupe d’Europe cette année : il l’a fait ! Et l’autre fait marquant de l’année est la prise de confiance de Gaelle Douchez qui a enfin passé le cap du stress de la compétition. Pour moi sa plus belle course est le Sprint qu’elle gagne à Fontainebleau devant les Russes et les Allemandes avec un premier tir moyen. Elle sort un second tir parfait, très rapide et s’envole vers la victoire. Evidemment je pourrais citer un point positif pour chaque membre du groupe mais ce serait trop long !

Question 4 : Mes rêves pour l’avenir

Sur le plan perso, mes rêves pour l’avenir sont de me donner les moyens de progresser et d’aller chercher quelques podiums pour embêter un peu les leaders de la discipline.

Sur le plan du développement, mes rêves sont de voir des évènements de Run Archery organisés un peu partout, de contribuer à moins de sédentarité dans la communauté des archers, de faire découvrir le tir à l’arc à des gens qui cherchent des sports dynamiques.

Et le rêve le plus fou, limite utopique, c’est de voir le Run Archery aux JO !  Pourquoi ? parce que c’est une discipline dynamique, visuelle, avec du suspense et simple à comprendre pour le grand public !

 

 

3 Commentaires

  1. Greg dit :

    Bonjour ce site est génlial

  2. Hascoet Roger dit :

    Journée Découverte Run Archery le 10 Juin 2018 à ORTHEZ
    Sur piste d’athlétisme
    Inscriptions par email :laflecheorthezienne@gmail.com

  3. Cremmydas dit :

    Bonjour
    j’ai déposé une canditature pour un Run Arhery pour mon club de Pérols 34470 (le 01/06/2019)
    première tentavie !!
    j’èpere que celle-ci me sera attribuée,pour faire découvrir cette nouvelle discipline en occitanie.
    Dans l’attente de se voir sur le pas de tir=:)
    Philippe Cremmydas
    Président des Archers de Pérols

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *